Le 14 novembre : journée nationale du diabète

Pas de « parcours santé » sans visite chez le chirurgien-dentiste !

A l’occasion de la Journée Mondiale du Diabète, le 14 novembre , l’UFSBD rappelle qu’elle milite au quotidien pour intégrer le bucco-dentaire dans toute approche visant à réduire ou à encadrer les maladies chroniques, dont évidemment le diabète.

Pour l’UFSBD les liens bidirectionnels entre maladies chroniques et santé bucco-dentaire sont insuffisamment connus des personnes concernées, et sont peu pris en compte au niveau de l’éducation à la santé en prévention primaire et au niveau de l’éducation thérapeutique des patients, en prévention secondaire et tertiaire. Aujourd’hui encore, seulement 36% des diabétiques se rendent à une consultation dentaire annuelle... quand ils devraient tous avoir un suivi semestriel !

Alors même que le diabète est un facteur de risque susceptible de favoriser le développement d’une parodontite pouvant causer à terme la perte des dents, et d’autre part, que l’infection parodontale a une influence sur l’équilibre glycémique.

Et alors que de nombreuses études démontrent que le contrôle de l’infection parodontale améliore celui du diabète.

Lors de son dernier colloque de santé publique le 8 octobre dernier, l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) s’est penchée sur les liens entre « Maladies chroniques et santé bucco-dentaire » et a rédigé six grandes convictions afin de renforcer la place du bucco-dentaire dans l’ensemble des mesures visant à prévenir, détecter et soigner les maladies chroniques.

Vous retrouverez ces 6 convictions dans la communication suivante

Pour l’UFSBD, au-delà de l’information du patient,il en est de la responsabilité de l’ensemble des professionnels de santé qui constituent le parcours de santé du patient diabétique de se mobiliser pour que la santé bucco-dentaire soit intégrée systématiquement dans chaque programme d’Education Thérapeutique du Patient au bénéfice de la santé globale du patient.

 

Lire le document.